Archives pour la catégorie Inventaires

Les champignons des parcs urbains Mérignacais

Inventaire-Mérignac-Blog.jpg

Le CEMA a rendu récemment son rapport d’inventaire fongique des parcs municipaux girondins de la Ville de Mérignac. Après les parcs du Château et du Vivier* nous avons observé la fonge de Beaudésert, Bourran, Le Burck, Luchey et Tenet** Quelques éléments de ces observations sont en ligne sur ce blog (avec l’autorisation bien sûr des services concernés) qui intéresseront, nous l’espérons, les promeneurs des bois « rurbains » et aideront à comprendre l’utilité notamment indicative de ces acteurs vitaux de notre biodiversité.

 * Inventaire fongique de deux parcs urbains de la Ville de Mérignac, novembre 2010.
Jacques BOYER, Jacques BECK CECCALDI, Yves MORTUREUX& Michel PUJOL Inventaire Mérignac Vivier Château

**Inventaire fongique de Beaudésert, Bourran, Le Burck, Tenet, Luchey arrêté fin 2012, études, recommandations et synthèse avec Le Château et Vivier Inventaire Mérignac Beaudésert Bourran, Burck Luchey Tenet

Publicités

Champignons des dunes troisième: au Verdon … du Jura au Canada

Tête-dunes.jpg

Un Canadien, une Algérienne, une Iranienne, des mycologues du Jura, de l’Allier, de Montpellier, du Limousin, de Poitou-Charentes, de Midi-Pyrénées et de l’Aquitaine: les champignons des dunes suscitent de plus en plus d’intérêt d’année en année de la part de la communauté mycologique. De quoi réjouir et récompenser notre conseiller scientifique et ingénieur d’études à l’INRA Jacques Guinberteau qui est le fondateur et guide du Colloque inter-régional sud-atlantique sur la Mycoflore des dunes Aquitaine dont c’était les 19 et 20 novembre 2011 la troisième édition au Verdon et Soulac avec le concours du CEMA. Echos de ce rassemblement scientifique et convivial. 

 Camp de base

Tourterelles-arrivée.jpg

L’accueil aux Tourterelles samedi matin

 En 2009, les travaux s’étaient déroulés à la Pointe du Médoc. En 2010 ils avaient eu l’Ile d’Oléron pour cadre avec l’appui de la SMMA.

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

En 2011, retour en Gironde avec un camp de base privilégié, Les Tourterelles au Verdon-sur-Mer, à la limite de Soulac-sur-Mer, dirigé par Alain Jallageas qui avait ouvert (qu’il en soit chaleureusement remercié) ses portes au CEMA. Ce village de vacances de la S.N.C.F., domaine privé de 22 hectares, a été à plusieurs titres remarquable et apprécié des participants. En effet, la vaste pergola de toile a abrité l’exposition et la salle de spectacles les conférences.

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

Quant au domaine, il a été un merveilleux site de recherches mycologiques. Il y pousse quantité d’espèces de champignons dans plusieurs sortes de biotopes particulièrement protégés. Le rêve! 

« bonne fréquentation »

Comme il est écrit plus haut, parmi la soixantaine de participants, outre Francis Murray le Canadien de l’Université de Laval, Mounia l’Algérienne enseignante à l’Université d’Oran, Jean-Marc et Sylviane Moingeon du Jura, Micheline Broussal de Montpellier, Guillaume Eyssartier mycologue professionnel auteur d’ouvrages de référence, Michel Hairaud spécialiste des ascomycètes, Jean-Manuel et Monique Martin de l’Allier, Jean-Paul Priou, plusieurs sociétés mycologiques du sud-atlantique, de Limoges à Tarbes, étaient représentées.

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

La renommée et compétence de Jacques Guinberteau notamment en matière de mycoflore dunaire avait bien sûr à voir avec la qualité scientifique de cette « bonne fréquentation » ce qui n’excluait évidemment pas une franche et amicale convivialité tout au long de ce colloque.

Prospections

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

Le samedi matin, les prospections et prélèvements d’échantillons pour l’exposition se faisaient dans le domaine des Tourterelles. L’après-midi, c’était le retour, deux ans après, dans la forêt domaniale de Grave à l’extrême pointe du Verdon.

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

Le dimanche matin, les recherches, entre forêt de chênes verts et dunes d’accrétion calcaire se poursuivaient autour du phare Saint Nicolas. 

Conférences

Samedi, en fin d’après-midi, après un rapide coup de rétroviseur en images sur les sessions 2009 et 2010 par le CEMA, Michel Hairaud présenta, sous forme de diaporama macro-micro, une sélection d’ascomycètes récemment récoltés dans différentes régions de l’arc atlantique ( dunes du Contentin, Côtes d’Armor, Saintonge et Marais Poitevin, Parc National de  Somiedo en Asturies).

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

Jean-Marc Moingeon proposa ensuite quelques espèces jurassiennes déclinées saison après saison. La très rare Nothomitra cinnamomea Maas G. en fut le point d’orgue. Dimanche après-midi, en avant-clôture du colloque, Jacques Guinberteau donna un « aperçu sur les Lépiotes s.l. d’Aquitaine », revue de détail très … détaillée des genres Leucoagaricus, Sericeomyces, Lepiota, Leucocoprinus, Echinoderma, Melanophyllum et Chamaemyces.

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

L’exposition des échantillons récoltés lors de ce colloque, dressée sous chapiteau, rendit compte, avec les étiquettes « fait main-haute couture » de Patrice Tanchaud et Jacques Beck Ceccaldi, de la richesse fongique des biotopes visités.

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

jacques guinberteau,cema,smma,somyla,société mycologique du limousin,smf,société mycologique du périgord,guillaume eyssartier,michel hairaud,jean-marc moingeon,jean-paul priou,jean-manuel martin,alain coustillas,robert cazenave,jacques boyer,jacques beck ceccaldi,michel pujol

Compte-rendu scientifique téléchargeable en PDF: Colloque des champignons des dunes Soulac 2011

Vallée d’Aspe: derrière la grille du Parc

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux

Le Parc National des Pyrénées à cœur ouvert en passant derrière la grille. Un rêve de mycologue accompli les 25 et 26 octobre 2011 avec la bénédiction des gardes non sans une autorisation de circulation en bonne et due forme. Il s’agissait pour le CEMA de se joindre, à l’invitation de l’ONF, à une étude en cours sur les saproxiliques en Vallée d’Aspe. Deux jours dans les hétraies-sapinières sous le charme de paysages grandioses au-dessus de Bedous, sur les communes d’Urdos, Cette-Aygun, Accous et Borce.  

Des adhérents et amis du CEMA (du Béarn, des Hautes-Pyrénées, du Lot-et-Garonne et de la Gironde) ont ainsi visité plusieurs placettes et déterminé les champignons qui s’y trouvaient.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneuxChaque placette, de 20 mètres de rayon, comportant du bois à terre et un piège à insectes, fait l’objet d’une étude entomologique et mycologique de la part de l’ONF à la demande du Parc. Un inventaire est dressé en précisant les saproxiliques qui sont dans et hors placette sans oublier les champignons dont l’existence n’est pas liée directement aux arbres mais dont le biotope est pour le moins impacté par les hêtres, sapins et pins à crochet à proximité. Les pièges à insectes disposés en juin ont été retirés fin septembre.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneuxLes localisations ont été choisies en fonction de la nature des boisements, de la façon dont ils sont traités ou pas, des coupes, de l’altitude, exposition, nature du sol etc.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneuxSous la conduite de Jean-François Etchepare, responsable de la base de données de l’Office National des Forêts pour les Pyrénées Atlantiques, accompagné de Frédéric Chavagneux du Parc National des Pyrénées et d’agents de l’ONF, les mycologues ont visité plusieurs sites. Dirigés l’un par Jean-François Etchepare et l’autre par Christine Girard Van Damme, deux groupes étaient formés chaque jour qui « enquêtaient » le matin chacun de leur côté sur et hors placette puis tout le monde se retrouvait pour se restaurer et peaufiner les déterminations des espèces qui méritaient échanges et discussions.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneuxLe premier jour une averse de grésil en fin de parcours à Cette-Aygun a incité les participants à descendre au chaud à la Maison du Parc à Bedous pour y travailler. Le lendemain, le plateau de Lhers, au bas de la route forestière du Tuquet offrait un cadre bucolique aux dernières déterminations.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneuxParmi les espèces observées, le Marasme à odeur d’aïl (Marasmius alliaceus) était présent en abondance.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux

Deux russules R. fellea , inféodée au hêtre et R. olivacea, dense et plutôt montagnarde émergeaient du genre.

Un « bouquet » de Plicaturopsis crispa attirait les regards…

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux

 parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux,saproxiliques,bedous,urdos,cette-eygun,accous,borce

… et un Panellus assez peu commun offrait une jeune fructification.

Les mycophages restaient sur leur faim avec une maigre station de Cantharellus cibarius et un seul Boletus edulis résistant au froid, au pied d’un sapin à 1600 mètres. Non croqué mais apparié à un Crocus nudiflorus du plateau de Lhers, notre cèpe fit bonne figure sur la photo ci-dessous.

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux

D’ailleurs, il n’était nullement question d’aller croquer quelques comestibles sinon au bout de l’objectif macro. L’objectif était de pénétrer derrière la grille du Parc et en goûter le partage des ressources mycologiques avec nos amis de l’ONF* et nos nouveaux amis du Parc**

M.P.

* http://www.onf.fr/ et http://www.onf.fr/sud-ouest/@@index.html

 ** http://www.parc-pyrenees.com/

parc national des pyrénées,onf,cema,jean-françois etchepare,frédéric chavagneux