Archives du mot-clé Bordeaux

Truffes à Bordeaux: Mably 2017 version soft

En entrant samedi après-midi dans la Cour Mably nous nous attendions, après un an d’interruption pour cause de maigre récolte de la Truffe noire, à retrouver ce que nous avions connu et apprécié en 2015 et en 2014 . Certes l’organisation habituelle semblait avoir changé mais le site de la Ville de Bordeaux annonçait pour le samedi 4 février:

« La Truffe à Bordeaux Cour Mably et salle capitulaire. Evénement animé par le Club Ambassadors de la Truffe, présentation de la truffe tuber mélanosporum et de ses dérivés (huile, brisures, pâté, foie truffé, sauces…) le tout à base de truffe.« 

Nous avions signalé cette manifestation sur notre page Facebook en donnant les liens vers nos compte-rendus des précédentes éditions.

Mably-truffe-cour-2017.jpg

En fond de Cour, quelques stands sous la galerie. Une occupation des lieux en nette baisse en comparaison des millésimes 2014 et 2015.

Tuber melanosporum, truffe noire du Périgord, Mably, Bordeaux, CEMA, Michel Pujol, Patrick Giri, Thierry Chanteloube

En approchant, sous la galerie du fond, les produits dérivés figuraient en bonne place et … quelques truffes.

Tuber melanosporum, truffe noire du Périgord, Mably, Bordeaux, CEMA, Michel Pujol, Patrick Giri, Thierry Chanteloube

Dans un coin de la Salle Capitulaire (à gauche), en zoomant fort (à droite) Tuber melanosporum tenait le haut du panier ainsi que de nombreux ouvrages et revues la concernant sur les stands notamment du Festin et celui des Ruelles de Périgueux (photo en tête d’article).

Tuber melanosporum, truffe noire du Périgord, Mably, Bordeaux, CEMA, Michel Pujol, Patrick Giri, Thierry Chanteloube

A l’extérieur, près de la trufière reconstituée pour une démonstration de cavage, sur la place rebaptisée St Silain en référence à l’adresse périgourdine du Club Ambassadors de la truffe, les cors sonnaient en ce jour de tempête à cette heure apaisée.

tuber melanosporum,truffe noire du périgord,mably,bordeaux,cema,michel pujol,patrick giri,thierry chanteloube

Nous étions venus pour les truffes, ce diamant noir qui se regarde à la loupe (ici trinoculaire) dessus, dedans et qui se sent sans chinoiser (voir plus loin).

tuber melanosporum,truffe noire du périgord,mably,bordeaux,cema,michel pujol,patrick giri,thierry chanteloube

L’objectif macro de l’appareil photo apporte plus de netteté que la caméra de la loupe trinoculaire et le microscope permet, s’il en était besoin, d’affiner la détermination de ce champignon aux spores ovoïdes finement ornementées de fin poils et ensachées dans des asques par une, deux, trois quatre ou, plus rarement cinq.

tuber melanosporum,truffe noire du périgord,mably,bordeaux,cema,michel pujol,patrick giri,thierry chanteloube

Patrick Giry (à droite) responsable des achats chez Monteil à Brive prêtait main forte et compétente sur le stand de Thierry Chanteloube (entreprise de vente de champignons à Veyre- 24210 Azerat). L’échantillon qu’il nous a fait croquer « en le réchauffant » pour plus de parfum a servi à la courte étude macro-micro ci-dessus.

La mycologie est une passion et la partager un plaisir des plus rares. Ainsi, entre autre, avons nous appris de Patrick Giry que les truffes chinoises détectées, par exemple récemment au marché de Vergt en Dordogne, ne peuvent tromper les connaisseurs. Hors leur manque d’odeur et de saveur comparées à la mélano, elles ont la particularité de rebondir comme une balle lancée sur un mur. Truffe basque? que non mais à 900€ le kilo (prix constaté à Mably) la tentation de contrefaçon peut séduire. Acheter local surtout en matière de champignons où la fraicheur du produit est importante est un credo que nous partageons avec ce spécialiste. Gare aux sporophores peu frais et peut-être hautement pollués des pays de l’est.

Enfin, revenons aux truffes. De la Chine au Japon il n’y a qu’une mer et chez Monteil on expédie des truffes, des vraies mélano, au Japon. Pour qu’elles y soient acceptées il les faut bien calibrées, bien rondes, pas trop grosses, sans « défaut » apparent. Le tri laisse de côté une bonne partie de la production… Qu’importe le flacon, la mouche qui y pond ses œufs doit bien y trouver l’ivresse de sa reproduction sans faire cas de la forme mais certainement de la maturité.

Michel Pujol 

 

Publicités

Un hiver sur le BRF par Jacques Beck Ceccaldi

  Chargé des études mycologiques au CEMA, Jacques Beck Ceccaldi  présente ici un florilège de ses récoltes sur BRF (Bois Raméal Fragmenté) faites en Gironde, Bordeaux et environs de fin décembre 2015 à début avril 2016

         Espèces      Observations réalisées du … au …

Agaricus bisporus        29 01 2016   –   08 03 2016

Amanita citrina          06 02 2016   –   14 02 2016

Crepidotus cesatii          23 01 2016

Crucibulum  laeve           15 01 2016

Hebeloma crustuliniforme       30 12 2015   –   28 01 2016

Laccaria laccata          01 02 2016   –   14 02 2016

Lacrymaria lacrymabunda      04 01 2016

Pholiota lenta         24 12 2015   –   06 01 2016

Pholiota gummosa       08 01 2016   –   16 02 2016

Pholiotina teneroides     22 10 2015

Pluteus cervinus       26 12 2015   –   14 02 2016

Agrocybe rivulosa                  24 12 2015

Tapinella panuoides       12 01 2016   –   15 02 2016

 Agaricus bisporus  (J.E.Lange) Imbach    Champignon de Paris

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

                              Le très célèbre Champignon de Paris dans sa forme sauvage est beaucoup moins connu d’autant plus que sa niche écologique favorite se trouve en lisières des vieux cyprès ou des fourrés de Tamaris qui protègent les stations balnéaires de la côte atlantique et qu’il n’est pas rare de le rencontrer en front de dune blanche. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir plusieurs exemplaires de l’Agaric bisporus dans un petit parterre arboré de plantes basses sous érables (Acerabulus), entourant une place devant une école primaire à Bordeaux rive droite. La terre est protégée par une bonne couche de BRF (Bois Raméal Fragmenté) appellation donnée aux résidus de broyage de branches destinés à protéger le sol et favoriser le développement de l’humus. Observations sur site du 26 01 ou 21 02 2016 puis revue de nouveau le 08 03. Lieu supportant un énorme facteur anthropique mais comment s’attendre à autre chose en plein centre-ville ?

Le passage en bleu fait référence au « Petit livre des champignons des dunes » de J.Guinberteau aux éditions confluences – Juillet 2011.

Chapeau : 5 à plus de 10 cm de diamètre, globuleux si jeune puis convexe, lisse et mat brun sale à surface se déchirant en squamules apprimées et concentriques. Chair : blanche, épaisse, devenant rouge vineux puis pâlissant. Odeur et saveur : douce de noisette. Lames : adnées à libres, étroites, rose clair puis brun pourpré à noir par les spores, arête entière. Stipe : 5-8 x 2-4 cm, cylindrique, plein, blanc et brunissant au toucher. Anneau blanc, ascendant, épais et double  à profil transversale triangulaire.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides bisporiques: à 1ou 2 stérigmates,  sans boucles, 20-25 x 7,5-8,5 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

 Sporée : brun pourpre foncé.  Spores : ellipsoïdes, à parois épaisses, 7-9,5 x 4,5-6,5 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cellules de la marge : cylindriques, hyalines, 25-40×7-12 µm

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

(très jeunes elles sont globuleuses et soudées).  Pleurocystides : non observées.  

Amanita citrina   (Schaeff.) Pers.   Amanite citrine

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

                              A l’entrée d’un petit parc public, en centre-ville, un pin maritime a été planté il y a deux ans et la terre remplacée par un mélange à base de sable.

Chapeau : 3 à 10 cm, hémisphérique, jaune pâle avec des restes de voile blanchâtres à brunâtres. Lames : libres, blanches, arête entière. Stipe : 12 x 3 à 4 cm, cylindrique à bulbe marginé blanc à anneau blanc ou jaune pâle, membraneux. Chair : blanche ou jaune pâle et forte odeur de rave ou pomme de terre crue. Comestibilité : bien que faiblement ( ?) toxique il est déconseillé de le consommer.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : tétrasporiques, peu clavées, sans boucles, 40 x 10 µm, stérigmates assez longs 3 à 4µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : blanche. Spores : subsphériques, lisses, 7,5-9,5 x 7,5-9 µm, hyalines.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

I+ (spores amyloïdes).

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Marge des lames portant de nombreuses cheilocystides clavées et caténulées.

Crepidotus cesatii  (Rabenh.) Sacc.    Crépidote à spores sphériques

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

 Chapeau : 0,5-2,5 cm, velouté, blanc. Lames : nettement espacées à reflets rosâtres.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Stipe : absent, un point d’insertion au substrat (branche de feuillus à terre) plus ou moins décentré.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : brun rougeâtre. Spores : subglobuleuses, épineuses, 6-8 x  5,5-7,5 µm. Seules les spores ont été observées ici. Cheilocystides : polymorphes, ramifiées, 22-50 x 7-12µm.

 Crucibulum laeve  (Huds.) Kambly    Crucibule lisse

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Vase profond blanchâtre à jaunâtre plus-haut que large 6(10)x 7 mm, clos par un épiphragme jaune puis blanc en s’ouvrant qui laisse apparaître une douzaine de péridioles lenticulaires ocres attachées par un funicule mince et court.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Ces péridioles contiennent des spores ellipsoïdes 7-10-3,5-5 µm. Courant toute l’année sur résidus ligneux.

Hebeloma crustuliniforme   (Bull. : Fr.) Quélet    Hébélome croûte de pain  (Hors BRF)

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : 3 à 6 (10) cm, crème ocracé pâle, convexe puis élargi mamelonné. Visqueux si humide, marge lisse et incurvée. Chair crème à blanchâtre et forte odeur raphanoïde. Lames : émarginées, étroites, rose crème, exsudant des « larmes opalescentes » qui laissent des taches brunes en séchant. Stipe : 10 x 2,5 cm, cylindrique, creux et fragile sur le tard à feutrage blanc sur toute la longueur (caulocystides). Habitat : grégaires, isolés ou en rond de sorcière sous feuillus ou conifères (espèce mycorhizique). Courant toute l’année.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : tétrasporiques, banales, bouclées, 30-40 x 8-10 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : ocre-brun. Spores : ellipsoïdes à + ou – en amande, 10-13×5-7 µm. Si finement verruqueuses que la définition de notre image ne peut mettre en évidence les protubérances verruqueuses.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cheilocystides : présence si dense que la marge des lames est rendue stérile. Cylindriques, à peine renflée à l’apex, 30-70×5-11 µm. Pleurocystides : non observées.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Caulocystides sur tout le pied, cylindriques, peu capitées, 30 à 80 µm. (voire plus).

Laccaria laccata var. pallidofolia   (Peck) Peck   Laccaire laqué à lames pâles

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : 2-4-8 cm, hémisphérique à convexe étalé et centre déprimé, hygrophane carné si humide et beige au sec, squameux au centre sur le tard, marge striolée. Chair : mince, blanc à rose. Lames : adnées émarginées, épaisses,  larges, arêtes entières. Stipe : 5 à 10 cm x 5 à 8 mm, cylindrique puis creux, striolé et fibrilleux. Habitat : grégaires ou cespiteux, photographiés ici sur plate-bande à sol protégé par du BRF sous pin parasol.

Basides : tétrasporiques bouclées,  30 x 10 – 15 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : blanche. Spores : globuleuses, épineuses, hyalines, 7-9  6,-8,5 µm. Cystides : absentes mais présence de cellules marginales cylindriques bouclées. Les cloisons des hyphes du revêtement du chapeau sont aussi bouclées.

Lacrymaria lacrymabunda  (Bull. : Fr.) Pat.   Psathyrelle larmoyante

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : 3-8 (10) cm, convexe à aplani mais umboné, feutré à squameux brun rouille. Chair : brun olivacé, épaisse. Lames : adnées émarginées, brun gris à noires, arête blanche larmoyeuse tachée de noir en séchant. Stipe : 5-10 cm x 5-10 mm, cylindrique et floconneux chiné, roux mais poudré de blanc au-dessus d’une zone annulaire très fugace.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : banales, clavées, tétrasporiques, bouclées, 20-30 x 8-10µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : noire. Spores : en amande ou ellipsoïdes suivant l’angle observé, verruqueuses et noires avec gros pore germinatif saillant, 8,5-10,5 x 5,5-6,5 µm. Cheilocystides : cylindriques capitées, 40-70 x 5-10 µm. Pleurocystides : non observées. Caulocystides : au-dessus de la zone annulaire et semblables aux cheilo.

 

Pholiota gummosa  (Lasch. : Fr.) Singer    Pholiote gommeuse

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : hémisphérique puis convexe aplani, diamètre 2 à 5 cm, visqueux si humide, au sec blanc lavé de verdâtre orné de squamules apprimées plus ou moins visibles surtout si lavées par les pluies et large ornée des débris du voile secondaire (anneau sur le pied). Chair : blanchâtre. Odeur : nulle. Lames : décurrentes par une dent, arête ciliée blanche. Stipe : 3-6 x 3-7 cm, cylindrique plein puis creux sur le tard, zone annulaire fugace, floconneux squameux à base brun rouge.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : petites et banales 20-25 x 6-8 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : brun rouge. Spores : ellipsoïdes lisses avec un pore germinatif visible, 6-8 x 3,5-4,5 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cheilocystides : cylindriques sinueuses capitées, 30-50 x 4-9 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Les pleurocystides sont en fait des chrysocystides à inclusion + ou -jaunâtre dans le KOH bien que cette réaction ne soit pas toujours évidente. La réaction est par contre très évidente dans les espèces dont le contenu des cystides vire totalement en jaune et ne sont donc pas des chrysocystides.

Pholiota lenta   (Pers. : Fr.) Singer    Pholiote gluante

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : hémisphérique à convexe étalé, ocre crème plus foncé au centre, diamètre 5 à 10 cm, squamules blanches à ocre engluées sur le chapeau après la pluie qui sèche très vite même au faible soleil de février où il devient mat et sec. Marge aigüe ornée de restes du voile. Chair : blanche. Odeur : douce de polypore.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Lames : mêlées de nombreuses lamelles et lamellules, blanches à brun rouille par les spores, décurrentes par une dent, arêtes blanches. Stipe : 3 à 9 x 0,5 à 1 cm, cylindrique plein, fibrilleux et squameux de blanc sous l’anneau mais poudré de blanc au-dessus et devenant brun plus foncé sur le tard.

Basides : banales, tétrasporées bouclées, 20-30 x 7-9 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : brun rouille. Spores : ellipsoïdales faiblement arquées, parois épaisses mais pas de pore germinatif, 6-8 x 3,5-4,5 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cheilocystides lagéniformes, 40-65 x 10-15 µm très nombreuses sur la marge des lames.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Pleurocystides : semblables et tout aussi nombreuses mais bien que le contenu puisse se colorer totalement en jaune sous le KOH elles ne sont pas des chrysocystides et leur long rostre peut apparaître rouge foncé alors que le reste du contenu serait beaucoup plus clair.

Pholiotina teneroides   (Lge) Singer   Pholiotina délicate

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

                                          Genre Pholiotina appartenant aux Bolbiticeae. Elle est la seule Pholiotina à posséder des basides bisporiques.

Chapeau : diamètre 8 à 25 mm, hémisphérique puis étalé sur le tard, revêtement lisse mais ridulé, hygrophane, orange foncé si humide à ocre pâle par le centre au sec. Chair : ocre, mince. Odeur : nulle. Lames : adnées, jaune olive à arête blanche dentée. Stipe : rigide creux, 4 à 6 x 1,5-2,5 mm, cylindrique cassant, brun à anneau juponnant à face supère striée.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : clavées, 16-20 x 8 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : brun rouge. Spores : ellipsoïdes, parois épaisses et pore germinatif tronqué, 14-17 x 5-7 µm. Cheilocystides : clavées, en forme de spatule, 25 à 35 µm, pédicellées 35 à 50 x 10 µm. Pleurocystides : non observées.

 Pluteus cervinus   (Schaeff.) P.Kumm.  Plutée couleur de cerf

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : 5 à 15 cm, convexe aplati et umboné, lisse, soyeux et fibrilleux, ocre brun foncé à brun noir au centre. Marge : aiguë. Chair : blanche. Odeur : radis. Lames : libres, blanches si jeunes et roses par la suite, arête blanche. Stipe : plein, cylindrique, fibreux, 5-15 x 0,7 à 2-3 cm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cuticule : articles terminaux émergents très longs, jusqu’à 250 µm (trichoderme). Dans cette espèce aucun article des hyphes n’est bouclé.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : ventrues, tétrasporiques, sans boucle, 25-35  8-10 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : ocre à rosâtre. Spores : elliptiques larges, lisses, 6-9 x 4,5-6,5 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cheilocystides : fortement clavées, 25-45 x 10-25 µm, mêlées  ou pas de cystides à crochets semblables aux pleurocystides et de dimensions à peine plus courtes 30-60 x 10-20 µm. . Pleurocystides : 2 à 4 crochets (parfois un seul ou 5), parois épaisses, + ou – ventrues jusqu’ à 90 x 15-20 µm.

Agrocybe rivulosa Nauta

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

NDLR- Cette espèce avait suscité (précédente mise en ligne) quelques recherches vers les strophaires et tricholomes mais sans concordances avec les dimensions macroscopiques et analyse des principaux éléments microscopiques (voir basides tétrasporiques, spores avec pore germinatif, cystides seulement faciales et sans réactions au KOH).

Deux posts sur Facebook (« CEMA » et « Champignons: au gré de nos pas ») nous ont bien aidé à nous mettre sur la voie d’un Agrocybe et particulièrement  A. rivulosa Nauta. Merci à Linda Wieinui Tarahu et à Pierre-Arthur Moreau. Ce dernier commentait ainsi notre avis de recherche facebookien pour ce « sans nom » d’alors: « on dirait bien Agrocybe rivulosa mal développé » et à la question d’une internaute « connaissez-vous les essences qui composent le BRF » (qui suivait) PAM ajoutait: si c’est bien Agrocybe rivulosa je parierais pour du peuplier ». Dans le Guide des Champignons de France et d’Europe, Régis Courtecuisse  (n°1298 note que « A. rivulosa … connaitune expansion fulgurante en Europe (paillis, composts ou débris ligneux des parterre et parcs urbains) ».

Chapeau : diamètre 5-10 cm, ocre brun lisse et mat (centre bosselé – 2 – ), convexe, marge aiguë. Lames : émarginées, nombreuses lamelles et lamellules (4), blanches puis grises à arête blanche mais colorée de brun roux par les spores. Chair : épaisse et blanche. Odeur : sans. Stipe : 6 à 12 x 2 à 3 cm (4 cm à la base couverte de nombreux cordons mycéliens blancs- 3 -), cylindrique vite creux (6) mais très dense, blanc fibreux coloré par les spores. Anneau : membraneux (5), supère et rapide à disparaître.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Basides : banales évasées, tétrasporiques, 25-30 x 8-9 µm.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Sporée : rouille. Spores : 8-10(12) x 6-7 µm. sans tenir compte des spores les plus petites et les plus grandes, amygdaliformes. Parois épaisses avec pore germinatif très net.

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Cystides : uniquement faciales, pleurocystides très ventrues à rostre court ou allongé, sans réactions au KOH, 30-60 (70) x 15-25 µm.

 Saison et lieu : première semaine de mars 2016. Lormont (La Buttinière) – Gironde. Ecologie : au bord d’un chemin en forêt (plutôt ce qu’il reste de la forêt !) sur sol couvert d’une épaisse couche de bois fragmenté (feuillus) et résidus de tonte envahis par Galium aparine (Rubiacées) le Gaillet grateron (plante qui s’accroche à tout ce qu’elle rencontre dans le besoin de s’élever vers la lumière). En raison de sa localisation cet endroit supporte un énorme facteur anthropique.

Tapinella panuoides   (Fr. : Fr.) E.-J. Gilbert   Paxille faux panus

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Chapeau : 3 à 8-10 cm, ocre crème, lobé et feutré. Chair : insignifiante. Lames : jaunes, flexueuses, anastomosées mais facilement détachables. Odeur : fruitée ! Ecologie et situation : Apparus en grand nombre sur BRF autour de la mairie de Lormont (Gironde)  pendant plus d’un mois (du 12 01 2016 au 15 02 2016).

jacques beck ceccaldi,cema,brf,bois raméal fragmenté,gironde,bordeaux,lormont,agaricus bisporus,amanita citrina,crepidotus cesatii,crucibulum laeve,hebeloma crustuliniforme,laccaria laccata,lacrymaria lacrymabunda,pholiota lenta,pholiota gummosa,pholiotina teneroides,pluteus cervinus,tapinella panuoides

Spores : + ou – ovoïdes 4-6 x 3-4 µm.

Reportage mycologique

Jacques Beck Ceccaldi

 

Paroles de trufficulteurs

Une cour Mably truffée samedi de femmes et d’hommes de l’art. Que se passe-t-il au pied du chevelu de leurs arbres? Quelle alchimie? Paroles de trufficulteurs aquitains

paroles-de-truffes.jpgNous nous posions des tas de questions. Bien sûr, Tuber melanosporum ne nous est pas inconnue macro-microscopiquement ni aromatiquement mais allez savoir, sous-terre, que nous cache-t-elle qui n’échappe pas à ses plus proches observateurs de surcroît intéressés au sain et bon déroulement de sa croissance, les trufficulteurs.

Prenez, par exemple la mouche ou plutôt les mouches du genre Suillia qui compte plusieurs espèces dont S. gigantea dont le vol lourd se repère avant qu’elle n’aille pondre afin que ses larves se développent au sein du champignon hypogé. truffe-mably1MP.jpgNous nous demandions, peut-être trop naïvement, si l’insecte creusait un peu ou beaucoup la terre pour arriver tous près de la melano nourricière. En fait, nous ont expliqué samedi les trufficulteurs girondins, périgourdins et lot-et-garonnais Suilla sp.se pose au sol, à la perpendiculaire de la tubérale qu’elle sait mature (d’où son rôle déterminant pour le cavage). Elle pond alors ses œufs pic au-dessus. Les larves, minuscules, qui éclosent, vont jouer les spéléologues pour atteindre la truffe s’en nourrir et y grossir.

Pas folle la mouche. truffe-mably2MP.jpgUn met de choix. Apprécié de tous les visiteurs qui se pressaient… comme des mouches sous les arcades pour y déguster, entre autres, des canapés de beurre truffé arrosés de crus du terroir ou assister à des démonstrations, truffe-mably3MP.jpgdans la salle capitulaire, de recettes, à base de truffes, par des chefs cuisiniers experts en la matière tel Pierre Bertranet de La Table du Quai (Quai Louis XVIII à Bordeaux). L’approche de cette deuxième édition de la manifestation dédiée à la Truffe du Périgord était résolument gourmande.

Il n’en demeure pas moins que nous avions la possibilité aussi, mycologie oblige, de remonter à la source en compagnie d’Agritruffe que

mycorhize-T.melanosporum-MP.jpg

nous connaissons bien pour avoir visité l’année dernière ses installations de Saint Maixant (33). Sa présentation sous loupe binoculaire de mycorhizes de Tuber melanosporum éclairait sur cette symbiose souterraine sans laquelle le champignon ne pourrait « primairement » apparaître.

L’union régionale des trufficulteurs présentait opportunément des récoltes d’espèces du genre Tuber (Tuberales / Tuberaceae) et d’une espèce du genre Genea ressemblant à G. fragrans (Pezizales / Pyronemataceae).

truffes-expo-MP.jpg

  Rassemblées dans ce montage elles témoignent de la possible difficulté de distinguer notamment la Truffe du Périgord de la Tuber brumale et de la Truffe de Bourgogne. Canifées, elles renseignent  sur leur chair veinée et notre, votre nez est un allié précieux dans les paramètres de détermination.

Les sortes d’arbres? les terrains? Selon les témoignages recueillis, le chêne vert est en progression dans les essences plantées. Il pousse plus vite que le traditionnel chêne pubescent mais demande davantage d’entretien. truffe-47MP.jpgIl faut veiller en effet à ce que « la Truffe respire » souligne un Lot-et-Garonnais de Pujols. Entendez par là que bien que sous terre elle n’aime pas qu’on lui fasse de l’ombre alors on retaille les houppiers des chênes verts assure Sébastien Chinouilh de Clermont de Beauregard en Dordogne. C’est davantage de travail et ce n’est pas un hasard de rencontrer beaucoup de viticulteurs-trufficulteurs car le suivi des deux récoltes raisin-truffe demande autant de soins et de temps.

Notre ami de Pujols qui a devant lui une photo de garçon exhibant une Tuber melanosporum de plus de 800 g s’accorde avec Lucien Perrier (photo ci-dessus), dont nous connaissons la longue pratique et la grande expérience, pour relever qu’en début de production donc « issus » d’arbres jeunes les ascophores sont plus gros mais qu’ensuite, les arbres vieillissant, les truffes sont certes plus petites mais plus parfumées.

Et le ph? Le Fronsacais Patrick Dorneau estime que sans mésestimer cet aspect beaucoup d’autres facteurs entrent en jeu. D’ailleurs, dit-il,  sa voisine sur le stand qui est à La Brède y produit des truffes bien que son terrain ne soit pas idéal du seul point de vue du ph. S.Chinouilh-MP.jpgNous avons entendu aussi que le froid rigoureux à la veille du cavage, c’est à dire de l’extraction, n’est pas très souhaitable mais ce que nous dit Sébastien Chinouilh qui extrait de son tas une melano pour nous le montrer nous interpelle.

Sébastien a remarqué que le peridium est plus « fin » quand une de ses truffes est venue dans un sol « blanc travaillé » (photo ci-contre) aux particules plus légères alors que l’enveloppe externe est plus épaisse quand les diamants noirs sont issus de l’argile épaisse à gros morceaux. Une certaine humanité de la Truffe en quelque sorte qui a la peau dure quand il faut résister et qui se la joue en douceur dans un cocon agréable.

La passion n’est-ce pas aimer des êtres aux odeurs envoûtantes et les accompagner longtemps, autant qu’il est possible.

Recueilli par Jacques Boyer et Michel Pujol

truffe-5MP.jpg

 

Quelques pas en avril

Sarcospharea-crassa-1.jpgNous aimons les retrouver sous les pins, en bordure du Lac de Bordeaux, en un endroit aéré ces coupes tapissées de violet à l’intérieur. Sarcosphaera crassa , ce jeudi 26 avril 2012 était un peu terne parce que plus mature mais toujours séduisante à nos yeux. En allant à sa rencontre, quelques arrêts images…

Tricholoma-atrosquamosum.jpg

Ces Tricholomes ne dépassaient que de la tête en trois endroits. Leur chapeau bien noir très squamuleux, les lames grises et leur pied blanc et soyeux font penser à Tricholoma atrosquamosus.

Inocybe-sp.jpg

Isolés également ces deux Inocybes dont la micro n’a pas été faite.

Agaricus-praeclaresquamosus.jpg

Un beau bouquet d’Agarics parmi lequels ces quatre exemplaires attestait du caractère très antrhopisé des lieux. Quelques coups de pied avaient d’ailleurs écrasé et retourné des chapeaux innocents.

Amanita-junquillea.jpg

Quelques amanites jonquilles fleurissaient en pâlissant d’avoir reçu quelques abats d’eau.

Marasmius-oreades.jpg

Tandis que  les « faux mousserons » trempottaient dans les hautes herbes mouillées.

Marasmius-oreades-focus.jpg

Enfin,  notre Pezize couronnée Sarcosphaera coronaria (Jacq.) Boud. = S. crassa (Santi ex Steudel) Pouzar = S. eximia (Durieu & Lév.) Maire, bien enfoncée au milieu des aiguilles de pin, offrait ses calices aux promeneurs initiés en communion avec la Nature.

Sarcospharea-crassa-3.jpg

Sur le chemin , écoliers attardés, nous avons vu quelques autres espèces sans rencontrer les « vrais mousserons » sur une station habituellement  prolixe en cette saison. Point ici de Calocybe gambosa mais cette Pézize dont vous reprendrez bien un petit coup pour la route.

Y.M. & M.P.

Sarcospharea-crassa-2.jpg