Archives du mot-clé Christian Hurtado

Notes d’Auvergne suite: quelques amanites

Amanita-muscaria-JAC.jpg

S’il est une Amanite que nous avons rencontrée fréquemment lors de notre « escapade » en Auvergne c’est bien la tue mouches. Une banalité en Auvergne comme en Aquitaine mais toujours agréable à l’œil. En vérité on ne se lasse pas de photographier Amanita muscaria sous tous ses angles et, dans les sapinières, elle a belle allure. Des points c’est tout…

Amanita muscaria, amanite tue mouchesAmanita muscaria, amanite tue mouches, amanita rubescens, amanita rubescens f. alba, amanite rougissante

L’Amanite rougissante dans sa forme habituelle et celle plus claire ne manque pas d’attraits esthétiques non plus. Très bien cuite elle est de surcroît agréable dans l’assiette. Néanmoins, Amanita rubescens tout comme le champignon rouge de Blanche neige ne revêtait à nos yeux aucun caractère de nouveauté. En revanche, en montagne, à cette époque il convenait de vérifier avec Christian Hurtado si en matière d’amanites…

Amanita muscaria, amanite tue mouches, amanita rubescens, amanita rubescens f. alba, amanite rougissante

Effectivement, notre guide savait que dans quelques stations l’Amanite vireuse avait fait sa blanche et inquiétante apparition. Cette espèce que nous ne voyons pas autour de Bordeaux est aussi mortellement toxique que Amanita phalloides et A.verna qui nous sont plus familières.

Amanita muscaria, amanite tue mouches, amanita rubescens, amanita rubescens f. alba, amanite rougissante

Le chapeau déporté à la façon d’une selle de vélo (avec un peu d’imagination en roue libre) est caractéristique d’Amanita virosa.  

Amanita muscaria, amanite tue mouches, amanita rubescens, amanita rubescens f. alba, amanite rougissante

Dans cette virée à virosa, en bons Gascons mi-landais-béarnais-bordeluches-casablancais-oranais il convenait, vaches auvergnates obligent, de décrocher la cocarde! Et l’Amanite à cocarde (Amanita battarrae) était trouvée bien mamelonnée, le cerne plus foncé bordant les stries de la marge, le pied chaussé d’une volve certes mais le mycélium d’un beau jaune.

Vous reprendrez-bien un peu de chasse-mouches avant de nous quitter.

Amanita muscaria, amanite tue mouches, amanita rubescens, amanita rubescens f. alba, amanite rougissante, amanite vireuse, amanita virosa, amanita battarrae, CEMA, Christian Hurtado, Bertrand Lartigue, Jean André Camy, Jacques Beck Ceccaldi, Jacques Boyer, Michel Pujol

Publicités

Notes d’Auvergne suite: spinosulus, callitrichum et gracillima sous le charme du bouleau

Son chapeau est orné d’épines, il a de belles mèches et elle est gracile. Ces charmantes et peu courantes espèces partagent le même hôte des bois, le bouleau. 
Lactarius-spinosulus.jpg

Guidés par Christian Hurtado nous n’ avons vu qu’une station de ce petit lactaire inféodé au bouleau et à protéger sans nul doute. Délicatement spinuleux, il éclatait de beauté, comme une pierre rare, dans son écrin végétal.

Leccinum-callitrichum-MP.jpg

Peu courant également ce bolet qui partageait le même biotope avec Leccinum versipelle dont il est assez proche macroscopiquement. Leccinum callitrichum porte aussi des mèches noires sur le pied mais son chapeau est plutôt crème et méchuleux. Une espèce également à préserver.

Russula-gracillima-MP.jpg

Enfin, la Russule gracile qui vient aussi sous bouleau, assez rare à très rare selon Régis Courtecuisse (n°1387) clôt ce focus sur ces trois espèces que nous avons eu la chance et le bonheur de rencontrer.

Russula-gracillima-JB.jpg

Notes d’Auvergne: en guise de début

Le-CEMA-en-Auvergne.jpg

Cette photo de têtes du CEMA (B.L., J.B., J.A.C, M.P.) à La Chapelle Geneste en Haute-Loire en tête à tête avec Boletus edulis laisserait penser que nous n’étions venus chez Christian Hurtado (1) que pour la quète des cèpes. En fait, deux ans après une première expérience nous allions communier avec la mycoflore des environs de l’abbaye de La Chaise Dieu dans le Parc naturel régional du Livradois Forez. Une grand messe sous des cathédrales de sapins, épicéas et hêtres célébrée de la Saint Michel* à la Saint Bruno* (pourtant pas à Bordeaux…) par de très grands enfants du chœur de notre Cercle mycologique. 

Si Paris vaut bien … cet endroit d’Auvergne, en matière de champignons, en mérite plusieurs. Aussi procèderons-nous en plusieurs notes pour en révéler les attraits rencontrés.

Boletus-edulis.jpg

Commençons par le plus courant, le Cèpe dit de bordeaux. Au moment où nous y étions des cohortes de Roumains le draguaient non sans provoquer quelque émotion dans les gazettes locales et chez les cueilleurs du coin qui craignaient -confiaient-t-ils- que les propriétaires, jusqu’à présent accueillants, le deviennent moins. Boletus pinophilus était en revanche quasiment absent cette fois.

Gerronema-chrysophyllum-JB.jpg

Gerronema-chrysophyllum-MP.jpg

Nous l’avions entr’aperçu la dernière fois et là le Clitocybe à lames jaune d’or (Gerronema chrysophyllum) foisonnait sur des troncs de sapin à terre dans plusieurs lieux de visite.

Cortinarius-sanguineus.jpg

Ce magnifique Cortinaire sanguin éclairait, ça et là par troupe de trois ou quatre, les sphaignes sous les épicéas et les sapins. 

1_ http://www.boisdechelles.com/

Le Guide des CHAMPIGNONS de Didier Borgarino et Christian Hurtado Edisud

* du 29 septembre au 6 octobre

Notes d’Auvergne suite: sus au Colosse

Tricholoma-colossus.jpg

« Cherchez les renflements dans la mousse! » Christian Hurtado notre guide (voir précédente chronique) nous conviait, sous les pins sylvestres, à la « chasse » au Colosse. C’est vrai que pour le découvrir il a fallu écarter sa couette végétale pour mettre au jour sa robe saumonée.

Tricholome colosse, tricholoma colossus

L’inspection minutieuse de la station ne permettait de ne découvrir qu’un seul Tricholoma colossus au stipe massif bien enfoui. Aux blessures de la cuticule sa chair très blanche aparaissait.

Tricholome colosse, tricholoma colossus

tricholome colosse,tricholoma colossus

Ce Tricholome plutôt montagnard et très charnu dont le chapeau peut atteindre jusqu’à 25 centimètres de diamètre est une espèce de « géant » dans le genre Tricholoma. Il est cité « sous conifères » et certains auteurs soulignent sa prédilection pour sa symbiose avec le pin sylvestre seule espèce de pin présente naturellement dans le Livradois Forez.  

 tricholome colosse,tricholoma colossus

Sur cette dernière photo (de Christian Hurtado, que nous remercions), Tricholoma colossus est, en groupe, pour le moins très impressionnant.

Au cœur de l’Auvergne, des forêts plantées de … champignons et d’épicéas

700647332

Plantées de champignons ? Façon de parler pour dire notre plaisir. Ces bois autour de La Chapelle-Geneste nous les avons parcourus  avec gourmandise depuis notre gîte du Bois de Chelles * du 2 au 11 octobre 2010. Christian Hurtado ** notre hôte et guide parfait regrettait que la pousse soit, à ce moment là, moins importante que d’habitude mais les Girondins ont trouvé  qu’ils gagnaient largement au change, loin de leur base, à sept kilomètres de la Chaise-Dieu. Un festival de petite musique mycologique.

 * http://www.boisdechelles.com/

  • ** Le Guide des CHAMPIGNONS de Didier Borgarino et Christian Hurtado éditions Edisud

 1238749092

Nous sommes dans le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez dans le petit bourg de La Chapelle Geneste à 1000 mètres d’altitude, en Haute-Loire à la limite du Puy de Dôme. De là plusieurs sites sont offerts à la convoitise des mycologues, des récolteurs de champignons  aussi puisque de nombreux panneaux indiquent l’existence de lieux d’achats de cèpes. Les propriétaires se sont regroupés côté Puy de Dôme qui obligent les ramasseurs de cèpes à prendre une carte, payante bien sûr, pour aller sur leurs terres sous certaines conditions.

1382073761

Notre démarche n’était pas la chasse au cèpe. Dire que nous n’en avons pas mangé serait mentir mais outre les edulis et autres pinophilus le petit groupe de touristes mycologues du CEMA s’est régalé d’observer de nombreuses espèces dans les immenses sous-bois  d’épicéas  souvent tapissés de mousse.

 1745133934

Prés, tourbières et autres biotopes ont été  aussi  prospectés et quand le guide (merci Christian !) est un mycologue affûté, chaleureux, très familier des lieux, champignon rime avec partage de passion.

On trouvera ici une liste non exhaustive et quelques photos de Jacques Boyer et Michel Pujol  mises en perspective par Jacques Beck Ceccaldi sous l’œil vigilant d’Yves Mortureux.

  Aperçu des espèces observées

1256950715

512618694

Albatrellus confluens 

1964022644

 2031129619

2036688617

Agaricus essettei, A. albertii = A. macrosporus, A. sylvaticus

Albatrellus pescaprae, A. subrubescens, A. confluens

Amanita betulae, A. muscaria f. fulvovolvata, A. vaginata, A. citrina, A. rubescens

Armilaria ostoyae, A. mellea

 1980577351

 925316587

178268995

 Boletus pinophilus

Bankera violascens

Boletopsis grisea

Boletus subapendiculatus, B. calopus, B. edulis, B. pinophilus, B. betulae sp, B. erythropus

1691720022

1280352575

 793545671

Cortinarius orellanus

48321848

555997551

Chalciporus piperatus,

Calocera cornea, C. viscosa

Chrysomphalina chrysophyllum = Gerronema c.

Clitocybe vibecina, C. dealbata, C. giba

Clitopilus prunulus

Cortinarius orellanus, C. pheniceus, C. varius, C. cotoneus, C. claricolor, C. actipus, C. azureovelatus, C. alboviolaceus, C. turmalis f. variicolor, C. sanguineus, C. semisanguineus, C. cinamomeus, C. cinamomeoluteus

Cystoderma carcharias, C. amianthinum

 1276777305

889487334

Ditiola pezizaeformis = Femsjonia p.Entoloma nidorosum, E. conferendum, E. rhodopolium

 747174100

1832173631

Fomitopsis  pinicola

1334480112

814240616

1046132056

Geronema chrysophyllum

Gomphidus glutinosus

Gomphus clavatus

Gymnopilus hybridus, G. liquiritiae

Gyromitra infula

 503842312

Hebeloma radicosum

Hydnum repandum, H. rufescens

Hygrophorus agathosmus

 1792792574

Inocybe calamistrata, I. geophylla, I. geophylla var. lilacina, I. fastigiata f. major

 151475405

522493723

1355365698

390906900

1138366201

1016807565

1446388182

1834890383

2092568189

16860750

Laccaria bicolor, L. amethystina, L. tortilis 

Lactarius vellereus, L. salmonicolor, L. trivialis, L. glyciosmus, L. aurantiofulvus, L. helvus, L. croceus, L. flexuosus, L. vietus, L. torminosus, L. pubescens, L. deterrimus, L. uvidus, L. volemus, L. plombeus, L. blenius

Lasiochlaena benzoina

Leccinum variicolor, L. aurantiacum

Lepiota ventriosospora, L. clypeolaria, L. ochraceosulfurescens

  1. Lepistanuda,

Limacella illignata

Lycoperdon umbrinum

Lyophyllum conatum

Macrolepiota rhacodes, M. procera

Melanoleuca cognata

Mycena zephyrus, M. pura, M. flavoalba, M. amara

 1646334804

437298120

1403723021

1523906018

Paxillus involutus , P. filamentosus, P. atratomentosus, P. panuoides

Peziza badia

Phaeocollybia  lugubris

Phellodon tomentosus

Pholiota limonella, P. apicrea, P. gummosa, P. astragalina

Pluteus cervinus

Pseudohydnum gelatinosum

Psilocybe semilanceata

Pycnoporellus fulgens

 886589061

1783817758

Ramaria pallida, R. largentii

Russula mustelina, R. claroflava, R. ochroleuca, R. integra, R. xerampelina, R. pseudoraoultii, R. felea

 50555621

217709228

1828384317

727356653

1849685150

371871642

Sarcodon squamosum

Spatularia flavida

Stropharia aeruginosa, S. caerulea

Suillus luteus, S. grevillei, S. flavidus, S. variegatus

 739307383

994222479

480875062

1733664748

306145182 (1)

1271133846

1104604302

Thelephora anthocephala

Tricholoma pseudonictitans, T. colombeta, T. saponaceum, T. saponaceum var. squamosus, T. terreum sp, T. sulfureus, T. sulfureus var. bufonium, T. apium, T. virgatum, T. imbricatum, T. vaccinum

Tricholomopsis decora, T. rutilans

Xerocomus chrysenteron, X. badius, X. ferrugineus f. citrinovirens = spadiceus luteovirens

Xylaria polymorpha

510071764